Les traditions camarguaises

L’enthousiasme de Nîmes pour les taureaux réside aussi dans les traditions camarguaises : course, encierro, abrivado, autant de moments festifs où la fougue de la jeunesse se confronte à l’ardeur des taureaux de Camargue.

A- / A+

Les traditions camarguaises

La Course Camarguaise

C'est une manifestation traditionnelle qui remporte énormément de succès. Des hommes habillés de blanc appelés raseteurs descendent dans l'arène pour se mesurer au taureau de Camargue. Equipés d'un crochet métallique, ils tentent d'enlever des attributs, cocarde, glands ou ficelles placés sur et entre les cornes du taureau.



L'Abrivado

Les abrivados ont lieu du printemps à l'automne dans les villages à l'occasion des fêtes votives et à Nîmes pendant la féria. Quelques taureaux sont lâchés d'un bout à l'autre d'une rue. Ils sont encadrés par les gardians à cheval. La population essaye alors de provoquer une brèche dans la chaîne créée par les gardians pour libérer les taureaux.


L'Encierro

Des taureaux aux cornes protégées sont lâchés à travers les rues d'un village ou d'une ville. Leur surface de liberté est barricadée afin d'éviter les accidents. Des jeunes gens téméraires viennent alors courir derrière le taureau. Généralement, l'encierro a lieu les soirs de printemps ou d'été pendant les fêtes votives.