Les Armoiries

Pour comprendre l’origine des armoiries de la ville, il faut se transporter en Egypte...

A- / A+

Les Armoiries

Pour comprendre l’origine des armoiries de la ville, il faut se transporter en Egypte. En l’an 31 avant J.-C., Octave défait à Actium la flotte d’Antoine et Cléopâtre et s’assure la mainmise sur l’Empire : César Auguste est né.

Sur une monnaie frappée à Nîmes pour célébrer l’événement, un crocodile enchaîné à un palmier couronné de lauriers symbolise l’Egypte vaincue. L’inscription “Col Nem”, colonie nîmoise, laisse penser que les légionnaires victorieux auraient reçu en gratification des terres nîmoises.

En fait, Nîmes ne serait qu’une simple fabrique de monnaie. Au fil des siècles, les Nîmois se sont pourtant attachés à ces pièces que l’on retrouvait partout. En 1535, ils obtiennent l’autorisation du roi François 1er d’adopter palmier et crocodile pour armes de la ville.

Depuis, les armoiries font la fierté des habitants. Redessinées en 1986 par Philippe Starck, elles sont omniprésentes dans la cité, jusqu’aux clous de bronze qui ponctuent les pavés de la vieille ville.