Le Temple de Diane

On ne connaît pas sa fonction exacte... C'est le monument le plus romantique mais aussi le plus énigmatique de Nîmes, certainement associé au sanctuaire impérial. 

A- / A+

Le Temple de Diane

On ne connaît pas sa fonction exacte... C'est le monument le plus romantique mais aussi le plus énigmatique de Nîmes, certainement associé au sanctuaire impérial.

Ses couloirs latéraux menant autrefois à un niveau supérieur, ses différentes voûtes de couvrement, les niches de sa grande salle ne correspondent pas aux éléments constructifs typiques des temples gréco-romains. L'origine de son appellation est également mystérieuse.

Vers 1570, L'architecte vénitien Palladio lors de son séjour à Nîmes en fit de multiples croquis avant qu'un incendie ne donne son apparence actuelle au Temple de Diane. Aujourd’hui, il ne se compose plus que d'une nef voûtée en berceau, et de deux couloirs latéraux, dont un, celui du Sud-Est, est presque totalement détruit.