Apéritifs, entrées et plats

L'olive de Nîmes est une Picholine. Sa chair abondante, ferme et douce se croque verte. Son huile au goût très fruité provient de fruits...

A- / A+

Apéritifs, entrées et plats

L'Olive et l’huile d'olive de Nîmes

L'olive de Nîmes est une Picholine. Sa chair abondante, ferme et douce se croque verte. Son huile au goût très fruité provient de fruits mûrs récoltés en décembre et janvier.


La Tapenade

C'est une pâte d'olives noires ou vertes que l'on pile avec des anchois, des herbes de Provence et de l'huile d'olive. On la déguste froide, tartinée sur du pain grillé.


L'Anchoïade

Faite d’anchois pilés avec de l’ail et de l’huile d’olive, cette crème a du caractère ! Tartinez-la sur du pain ou croquez-la mariée à quelque crudité.


La Fougasse

Des grattons (lardons) se nichent au cœur de cette délicieuse pâte à pain, feuilletée et découpée, qui se déguste froide à toute heure du jour.


Le Petit pâté nîmois

C'est une jolie croûte blonde, petite boîte ronde qui cache sous son couvercle un pâté des plus savoureux.
On le trouve aux halles, dans quelques charcuteries et pâtisseries et on le déguste chaud.


La Brandade de Nîmes

S'il est un plat typiquement nîmois, c'est bien la brandade de morue. Signalé dès 1786, ce mets savoureux a acquis son titre de noblesse en 1830, grâce au célèbre cuisinier Durand.
La brandade de Nîmes est faite de morue dessalée que l'on monte avec de l'huile d'olive et un peu de lait. Servie de préférence chaude, la brandade se mange également en feuilleté.


La Gardianne de Taureau

Deuxième grande spécialité nîmoise, ce plat de viande de taureau marinée dans du vin rouge des Costières de Nîmes, reste de tradition lors des fêtes votives et des dimanches entre amis.

 

ErotiquemondePorno lienxsource/a>largeporntubeSourceWatch more...el-sexo.net