Nîmes côté nature

Aux portes de Nîmes, la garrigue offre une faune et une flore remarquables. Une promenade entre cigales, murs de pierres sèches, chênes verts et arbres violets de Judée s’impose sans risque : la ville a fléché votre découverte.

A- / A+

Nîmes côté nature

L'Arboretum de Vacquerolles

L’arboretum de Vacquerolles, géré par la Ville de Nîmes, est avant tout un lieu de représentation de la garrigue nîmoise. Celle-ci ne possède pas seulement une faune et une flore remarquables : elle est un haut lieu de la construction en pierres sèches.

Cette «vitrine» ouverte à tous présente de nombreuses espèces végétales ainsi que des ouvrages typiques de pierres sèches. Des petits abris ronds, appelés capitelles, et des clapas,  sortes de murs mitoyens faits avec les pierres sorties de terre lors de l’épierrage, ponctueront votre promenade. 

Situer sur le plan


Le Clos Gaillard

Trois itinéraires de longueurs différentes serpentent à travers la garrigue. Au hasard de la promenade, on aperçoit des capitelles, enclos et mazets. Cette petite maison secondaire, lieu de détente des ouvriers dès le 19e s, est en pierre liée à la chaux. Elle est presque toujours pourvue d’une tonnelle ombragée et d’un terrain de pétanque.

Situer sur le plan


Le Bois des Espeisses

Au Nord-Ouest de la ville, à moins de deux kilomètres du centre, ce site boisé de 83 hectares est considéré comme le « poumon vert » de Nîmes. Quatre parcours découverte, fléchés et balisés sont proposés aux promeneurs.

    > Sentier de l'Yeuseraie (parcours d'orientation)

Situer sur le plan

 

 


Le Domaine d'Escattes

De mystérieuses tours en pierres sèches, d’anciens jardins d’agrément, de nombreux murs et capitelles rythment ce merveilleux lieu de promenade ouvert maintenant à tous. Les capitelles, abris en pierre sèche, servaient à l’origine à la protection temporaire des récoltes d’olives ou de raisin.

Situer sur le plan